voir l'art autrement – en relation avec les textes

Mabel Moreno – Rivages


Rivages :

Chanson du bord de l’eau

 

si elle était assise au bord du ruisseau dans la lumière

– si je lui donnais le mot ruisseau en échange

– mais elle avance seule dans n’importe quelle rue.

La solitude est le lit de sa rivière –

dans ses yeux elle garde la lumière noire.

Mais elle avance pourtant

– Aveugle et lumineuse dans le soir.

 

Elle me dit quelques mots que je ne comprends pas –

Pourtant je la suis, je me perds dans ces mots

– Je me perds dans la voix de ses pas

– Je pourrais m’arrêter ici, sur ce trottoir

– Mais elle me conduit vers de vives syllabes.

 

 

montage perso - mix "Miss Coquille"

Elle me demande si je la suivrai quand elle traversera la mer

– je regarde sa bouche

– sa langue dessine un autre mot quand elle parle de moi, quand elle parle avec moi.

Le Piano sur la gauche, le Blanc en aplats

 

– Elle dessine l’ondulation des jours sur une plage

– La vague sur mon visage à l’ombre de ses doigts

– Et le son liquide de son corps au bord du mien-

 

 

Phrases en écho de Rémi Froger et Mabel Moreno

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s