voir l'art autrement – en relation avec les textes

Eugène Durif – L’étreinte, le temps 03


 

 

 

Cela, ne pouvons le voir ni l’approcher que par trouées intermittentes, espace silencieux des signes, les gestes frôlés des choses posées dans l’ en-face.

Elles disparaissent, unes et déchirées, la lumière se retire d’elles, les laisse exsangues.

 

 

peinture perso et duo: duo avec J Hemery 2000 exposition St Montan, Ardèche

 

 

 

 

 

 

L’

 

étreinte, le temps, ici, en suspens,

ce que dérobe le jour dans la gravité de l’éclair,

le ciel s’effondre, lambeaux,

visages fermés, l’ un à l’ autre

réfléchis.

A certains tremblements de parler,

dans l’ attente,

croire la retrouver à toute silhouette surgie,

ombre saisie sans atteinte.

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s