voir l'art autrement – en relation avec les textes

Else Lasker Schüler – MÉLODIE – (1902)


photo: ouvertures ( architecture) Institut de monde Arabe -- Paris

MÉLODIE

Tes yeux se posent dans mes yeux

Jamais ma vie n’a eu si forte attache

Jamais n’a-t-elle été autant ancrée en toi

Éperdument ancrée.

À l’ombre de tes rêves, la nuit venue,

Mon cœur d’anémone s’abreuve de vent,

Et je traverse, florissante, les jardins

De ta paisible solitude.

—–

MELODIE

Deine Augen legen sich in meine Augen

Und nie war mein Leben so in Banden Nie hat es so tief in dir gestanden, So wehrlos tief.

Und unter deinen schattigen Träumen

Trinkt mein Anemonenherz den Wind zur Nachtzeit, Und ich wandle blühend durch die Gärten Deiner stillen Einsamkeit.

1902

Une Réponse

  1. Pingback: Else Lasker-Schüler – SECRÈTEMENT, à la nuit « Art et tique et pique- mots et gammes

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s