voir l'art autrement – en relation avec les textes

Roland Dauxois – Max Ernst


Roland Dauxois,  dont  je cite  encore  une  de ses parutions,  voir  son blog… « les imprévisibles »

 

fait ici  directement  référence à Max  Ernst, le peintre  surréaliste,  dont  j’ai  appris  à  « apprivoiser »  la production multiforme…

 

image: variation numérique perso, sur une peinture de Ernst: " Day & night" (2000)

 

 

 

 

En cette forêt dernière
des crânes bleus dorment profondément sous les racines,
la terre frémit à peine sous les cavalcades de ces ombres
chevauchant tout là-haut l’immense pour féconder l’invisible,
pour la nourrir de subtils venins et poisons.
Nos noces sont d’acier sous les arches de cette nuit végétale

et nos corps dressent leurs savants et vains épouvantails
en ces vallées où l’esprit ne connait plus ni semailles ni moissons.

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s