voir l'art autrement – en relation avec les textes

Eugenio de Andrade – le sourire


peinture: André Derain: la nièce du peintre, assise , musée de l'Orangerie

Eugénio de Andrade – Le Sourire

Je crois que ce fut le sourire,

le sourire, lui, qui ouvrit la porte.

C’était un sourire avec beaucoup de lumière

à l’intérieur, il me plaisait

d’y entrer, de me dévêtir, de rester

nu à l’intérieur de ce sourire.

Courir, naviguer, mourir dans ce sourire.

———

plus  d’informations  sur  E de Andrade , voir l’article des éditions  de la Différence.

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s