voir l'art autrement – en relation avec les textes

Hubert Haddad – une rumeur d’immortalité 02


photo; inside bellII

II

double vie l’homme est cette mystérieuse région d’être
la dormeuse boit mes éveils
comme les songes édulcorés des dieux
météores sous les paupières
à l’ombre du serpent entre écailles et poussière je vois tourner les galaxies sur les cités, les campagnes et l’écume des générations
que je devienne feu ou glace entre nuits et jours perdus
comme un enfant de douleur lavé dans la grande lumière et laissant des empreintes d’oiseaux sur le sable répandu des temples
Repose-toi mon amour le néant pardonne même aux filles de la terre
rien ne sauve la mémoire
l’aurore défroisse cosmos et vulnéraires
dans la fraîcheur tiédie des tombeaux
je n’ai plus de secret mourir ce matin me ressemble

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s