voir l'art autrement – en relation avec les textes

Sylviane Dupuis – au seuil


gravure: Giorgio Morandi - II Poggio al mattino

au seuil

du lieu que tu regardes

nous avons beau écarquiller les yeux

c’est peine perdue d’appeler

dans le noir

ou de chercher à voir

 

qui

de toi ou de nous, désormais

habite l’envers des choses ?

qui sait, et qui ignore ?

 

affrontés comme ces sphynx

qui gardaient l’entrée des cités,

face contre face nous témoignons

de l’immobile mystère

en attendant que le jour

plie

 

 

 

 

Sylviane Dupuis

 

piblié  dans   Anthologie poésie poètes d’aujourd’hui

et à l’origine  ds   La Revue des Belles Lettres     Genève 2007            poème 144

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s