voir l'art autrement – en relation avec les textes

La colline aux cigales: Derrière, tout au fond.


photo: bibliothèque ( musée de la miniature, Lyon)- maquette

06-01-12

Derrière, tout au fond.

 

Un jour après l’autre

Part dans la nuit

Concorde électrique

 

La lueur que jadis

Tu tenais

Comme une pierre échappée

 

Du cerceau des songes

L’air se détache des ombres fluettes

Il enterre les vagues

 

Qui roulaient sur nos peaux avides

Et, il nous reste l’aube fraîche

Pour dernier repas

 

Pour dernière tentation

Il reste l’absence en miettes

Pour illuminer ce qui gît

 

Sous les pieds du temps

Notre espace

Friche abandonnée

 

Au désastre

Reluie comme au premier jour

Nos paupières

 

Sont les pages du livre

Qui dorment dans le feu.

 

voir le blog  de la colline aux  cigales

photographie: bâtiment de port, abandonné: voir http://www.flickr.com/photos/jimmediaart/371793938/

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s