voir l'art autrement – en relation avec les textes

Claude Esteban – J’aime une abeille, est-ce trop ?


peinture: James Gasparilla, visible chez gasparilla-arts.com

 

J’aime une abeille, est-ce trop, j’écoute
le bruit d’un pétale qui tombe

faut-il que je demande à genoux
qu’on me pardonne

vous dormez, vous les maîtres
du ciel

que le malheur d’un homme soit
plus grand que lui, que

vous importe, l’immobile
a ses lois, dormez, dormez très loin

de nous, qu’une abeille me guide, ce pétale
qui tombe, qui va pourrir.

 

Claude Esteban, Sur la dernière lande . Morceaux de ciel, presque rien, Gallimard

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s