voir l'art autrement – en relation avec les textes

Une symphonie bleue ( RC)


peinture perso 1996, - huile sur toile - "bleu avec demi-cercle en coin"

 

 

 

Pour rester  dans la  couleur  – le bleu  ( les  bleus)…  d’avec l’article précédent

Une symphonie bleue, emportée,
Une bataille de pinceaux
Où les encres s’emmêlent, en un assaut
Traversé de gestes et d’une portée

C’est juste ce qu’il faut d’artistique
Pour , en danses, faire remuer les pieds
En jetant les couleurs sur le papier
Et interpréter la musique

D’une curieuse façon
Les notes bleues encore accrochées
Ont eu leurs tiges arrachées
Dans cette partition

Mais ne vont pas tarder à chanter
– une sorte de danse de Saint Guy
– un air de boogie-woogie ?
Qui pourrait          nous enchanter

Je vois déjà les classiques
Regarder les notes qui s’envolent
– Cà, c’est pas d’bol !
Et jettent des regards avisés et critiques

D’un swing délirant qui s’approche
D’un violoncelle électrique
Qu’enveloppent les ondes magnétiques
De la course des double-croches

Qui s’échappent d’une trompette
A la Miles Davis
Et d’un trombone qui coulisse
En fête, le groupe des saxes, en tête.

A suivre l’impro,       déployer les voiles,
Reprenons ….     les pinceaux en main…

Arrête ton délire, et de faire ton malin !
Tout ceci                 n’est pas dans la toile!

C’est un jeu de l’esprit
Voulu par l’artiste

Une sorte de jeu de pistes
De la toile,                            s’échapperait un cri …
——

sur l’incitation de cette création:
http://www.vagabon-art.com/article-blue-symphonie-50373992-comments.html#anchorComment

5 Réponses

  1. Le corps pétri de musique et de couleur sur la toile, magnifique texte aux multiples inspirations. La toile au bleu est si belle.

    J'aime

    03/18/2012 à 14 h 03 min

    • Merci bien…

      En faire quelque chose, des idées que l’on capte, et qu’on arrive à matérialiser… c’est assez passionnant,

      et aussi donner à voir (du rêve)… de la peinture , des textes, c’est aussi les rendre vivants – par le partage… –
      par ce qu’ils vont susciter chez les autres, comme inversement celà se produit
      – si on le veut bien –

      J'aime

      03/18/2012 à 14 h 44 min

  2. James TurrellEt pour compléter, cette citation de J M Maulpoix:

    Le bleu ne fait pas de bruit.

    C’est une couleur timide, sans arrière-pensée, présage, ni projet, qui ne se jette pas brusquement sur le regard comme le jaune ou le rouge, mais qui l’attire à soi, l’apprivoise peu à peu, le laisse venir sans le presser, de sorte qu’en elle il s’enfonce et se noie sans se rendre compte de rien.

    Le bleu est une couleur propice à la disparition.

    Une couleur où mourir, une couleur qui délivre, la couleur même de l’âme après qu’elle s’est déshabillée du corps, après qu’a giclé tout le sang et que se sont vidées les viscères, les poches de toutes sortes, déménageant une fois pour toutes le mobilier de ses pensées.

    Indéfiniment, le bleu s’évade.

    Ce n’est pas, à vrai dire, une couleur. Plutôt une tonalité, un climat, une résonance spéciale de l’air. Un empilement de clarté, une teinte qui naît du vide ajouté au vide, aussi changeante et transparente dans la tête de l’homme que dans les cieux.

    L’air que nous respirons, l’apparence de vide sur laquelle remuent nos figures, l’espace que nous traversons n’est rien d’autre que ce bleu terrestre, invisible tant il est proche et fait corps avec nous, habillant nos gestes et nos voix. Présent jusque dans la chambre, tous volets tirés et toutes lampes éteintes, insensible vêtement de notre vie.
    Jean-Michel Maulpoix

    © Mercure de France, 1993

    J'aime

    03/18/2012 à 16 h 06 min

  3. chez les peintres on dit que le bleu est une couleur froide, et on l’utilise pour faire reculer un sujet alors qu’une couleur chaude fait l’inverse, alors de ces deux couleurs on crée la profondeur.

    J'aime

    03/18/2012 à 17 h 36 min

    • On dit… – mais en fait rien n’est scientifiquement prouvé là-dessus, c’est surtout une histoire de culture,
      parce que le bleu étant associé à l’azur, il est supposé représenter inconsciemment le lointain…

      j’ai fait plusieurs peintures avec des couleurs chaudes, et très peu de froides: bleus etc… qui donnent l’impression d’espace, justement…

      c’est le cas de la peinture dont je parle dans http://ecritscris.wordpress.com/2011/11/02/lumiere-dedans/

      J'aime

      03/18/2012 à 19 h 26 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s