voir l'art autrement – en relation avec les textes

Louis Rocher – Errances


anamorphose courbe et son miroir en cylindre

 

 

 

 

 

 

Errances

Les grands cargos multicolores dans le port ont des fourmis à la carène

un bel arc-en-ciel de cargos arlequins.

Les hublots décorent les songes au port de l’âme ;

des matelots jouent leur voyage aux dés. Une cargaison de soleil

roule sur le bateau couleur d’orange mûre une fille à la jupe rouge

porte à boire des regards frais.

Voici le temps d’appareiller
– les fourmis sont à la carène – pour le côté clair de soi-même.

 

Louis ROCHER, Un chardon si évident,
1956, Affrontement.

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s