voir l'art autrement – en relation avec les textes

Marie Bauthias – L’aveu clandestin


installation G Penone souffle de feuilles 1979

 

 

 

 

 

 

L’aveu clandestin)

Refait ce bruit

ce bruit de mer

d’espace en attente.

La mer n’est plus qu’un bruit

épelé dans le soir

un rêve de jeune buisson.

Le ciel rendait ses copies …

Il n’y a rien à craindre…

Des dames en parenthèses

expliquaient au hasard

le passage des pluies.

Les cadences du ciel

nous ont déjà griffés.

Marie Bauthias
(Verrières, éditions Commune Mesure)

 

G Penone : le souffle des feuilles - empreinte

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s