voir l'art autrement – en relation avec les textes

je serai mère , bientôt – ( RC )


photo extraite d’un film de Bergman: – Liv Ullman ( peut-être provenant du film « la honte’ )

je serai mère , bientôt

 

 

Au tirage au sort, la courte paille ou la grande

En dialogues biologiques,Dieu m’a dit : tu seras femme

Tu porteras, les plis les rides, de la peau et du temps

De ces mots , aussitôt faite, ai eu joies et désarrois

Je vis, j’ai vécu, je me souviens, je le suis devenue

J’ai accueilli, je me suis de Marie l’immaculée, éloignée

J’ai cueilli auprès des hommes, du plaisir , le fruit

 

D’amour, et ce fruit s’est enraciné .

D’amour , mon sang s’est transmis

Avec lui celui de mon père, ma mère ;

De don, de souffrance , mon fruit

Je l’ai senti m’envahir, et son poids

Je me suis vue m’épanouir, – en poids aussi

 

Par la vie, ainsi en moi, autrement

Tensions, joie, encombrement ;

Des mouvements de toi ressentis,

Puisque c’était TOI , ici

La Caresse de l’au-delà *, et battre

L’écho de dedans, de la maison rose

 

J’ai écouté, mes paupières closes

La vie à transmettre , ce chant d’intérieur,

Long fil ininterrompu, je l’ai portée, je t’ai porté

J’ai porté le futur, je porte les futurs.

En germination, je suis déesse à mon tour, et

La mort sera battue en brèche

 

L’au delà, le divin, n’est pas ailleurs

Il est en moi, Vie je donnerai

Je serai mère, bientôt

 

 

RC  avril 2011

*   la superbe expression  » La Caresse de l’au-delà * »  provient  d‘Arthémisia. ( que j’ai « questionnée « serré » pour essayer  de transcrire  la sensation de pré-naissance.. )

 

Publicités

7 Réponses

  1. juste un clin d’oeil

    J’ai aimé mon ventre comme des vagues
    ton dos contre ma peau
    ton sang nourri du mien
    cette chair tendre appelée placenta
    le fil conducteur allant jusqu’à ton propre ventre
    je regardais mon ventre mappemonde
    il devenait transparent tant la peau se tendait
    alors je t’ai vu derrière mon miroir
    un soleil brillait à l’intérieur
    le soir ma grotte mystérieuse était illuminéei
    la lune veillait nos rêves de nous voir
    mes mains comme des étoiles caressaient la mère
    l’enfant que l’on poserait sur mon ventre

    J'aime

    04/16/2012 à 18 h 17 min

    • Très beau… je sens que tu vas en faire une autre création… ( en poème d’abord, en chair, peut-être)…

      J'aime

      04/16/2012 à 18 h 22 min

  2. pardon, c’était juste un live, un moment de repli, il est évident

    « la lune veillait nos rêves de nous toucher »

    J'aime

    04/16/2012 à 18 h 48 min

  3. yes j’ai fait, mais je n’ai pas dit mon dernier mot

    J’ai aimé mon ventre
    les petites bulles prémices de ta vie
    à la recherche de mon oxygène
    avant que la mer ne forme ses vagues
    soulevant ma robe d’été à fleurs
    ton dos contre ma peau
    souvent côté cœur
    ton sang se nourrissait du mien
    cette chair tendre appelée placenta
    tu buvais à la paille mes envies de fraises
    allant jusqu’à ton propre ventre
    ton poing frappant mon nombril
    gourmand de chocolat
    la faim te faisait bondir
    je regardais mon ventre Mappemonde
    il devenait transparent tant la peau se tendait
    alors je t’ai vu derrière mon miroir
    un soleil brillait à l’intérieur
    le soir ma grotte mystérieuse était illuminée
    la lune veillait nos rêves de nous toucher
    les heures de sommeil étaient communion
    mes mains comme des étoiles caressaient la mère
    les rondeurs du sein
    l’enfant que l’on poserait sur mon ventre
    ton premier cri fut ma première larme
    avant d’autres coulant ton bain de mes joies
    c’était presque hier ce désir d’enfant
    quand on se berçait

    J'aime

    04/16/2012 à 19 h 41 min

    • Félicitations…

      et d’abord, j’adore qu’on puisse se faire écho …

      J'aime

      04/16/2012 à 20 h 04 min

  4. c’est moi qui te remercie, c’était un moment trés émouvant

    J'aime

    04/16/2012 à 20 h 19 min

  5. Pingback: Lutin – Traîne pas dans le vent « Art et tique et pique- mots et gammes

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s