voir l'art autrement – en relation avec les textes

Jean-Baptiste Tati-Loutard – la vie poétique


appuie-tête antilope, du Mozambique

 

 

deux  extraits  de la « vie poétique »,  de Jean-Baptiste Tati-Loutard , (auteur congolais)

 

provenant de  (L’envers du soleil, Paris, L’Harmattan, 1978, p. 63-67)

 

XX

Ce que l’homme dit en poésie lui paraît aussi évident que
ce qu’il dit en prose ; la poésie tire avantage du heurt de
ces deux évidences.

XXVII
La poésie ressemble à la mort : elle vous atteint n’importe
où et n’importe quand ; elle frappe souvent au lit et sur la
route : lieux où guette aussi la mort.

 

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s