voir l'art autrement – en relation avec les textes

Ahmed Mehaoudi – La fin d’une hirondelle


 

hirondelles à Ouessant

 

 

que ce nid pourtant d’hirondelle riait

en printemps

la main de l’homme le déchanta

le gâcha de son instant de fauve

et l’arbre où la branche brillait

est morte cette année

 

allez pleurer sur cette absence

à n’avoir pas garder intact le chant

l’inneffable douceur des toits

ou ce qui dolence au coeur

rafraichi tant d’épreuves

 

que ce nid ait disparu

 

 

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s