voir l'art autrement – en relation avec les textes

Eric Dubois – cendres sur l’ubac


 

relief – Jean Arp – 1932

 

De feu ma mémoire
Ne reste que cendre
Sur l’ubac
Sentiment qui ne se
Sublime pas
Que je veux fuir
Qui me saisit
Sur lequel ma conscience
Glisse et trépigne
Je rêve d’ascension
Et de lumière dans la futaie
Selon les anciens errements
Et qu’à la fenaison
Je cueille
Une violette pourpre
Pénétrante
Et secrète

 

de « Esclaves  en larmes et larves »   Eric  Dubois    « épaisseur  du temps’

 

4 Réponses

  1. Reblogged this on lesgensdechauprix and commented:
    il n’est pas de mémoire qui ne puisse imaginer s’enfoncer dans ce qui fut un temps

    J'aime

    06/26/2012 à 20 h 01 min

  2. Ce texte est aussi un extrait de « Poésies complètes » et de « Incidences » parus
    aux éditions Le Manuscrit ( Manuscrit.com ).

    L’auteur

    J'aime

    06/27/2012 à 12 h 47 min

  3. Pour lire d’autres textes ( et pourquoi pas acheter un de mes livres ou plusieurs ) :

    http://ericdubois.net http://ericdubois.info

    Eric Dubois

    J'aime

    07/19/2012 à 7 h 38 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s