voir l'art autrement – en relation avec les textes

Meng Hao-ran – Matinée de printemps


Meng Hao-ran  poète  chinois,  dont  j’ai tenté  la traduction à partir  d’une traduction en esperanto

Endormi  à la surprise matinale

Les chants des oiseaux fait partout écho à l’oreille.

Mais combien de fleurs sur le sol, au cours de la nuit

Peuvent être couchées   par le vent et la pluie?

Je viens  de recevoir  cette autre  traduction  ( meilleure, à mon avis)

voilà que la clarté du matin surprends le dormeur

des chants d’oiseau résonnent partout à l’oreille

mais avec la pluie et le vent de cette nuit

combien de fleurs couchent maintenant à terre ?

 

peinture: Hokusaï campanules chinoises et libellule

l’auteur du poème célèbre, que voici
en chinois:  naturellement , toute interprétation autre  ( et meilleure)  sera  la bienvenue…


















Une Réponse

  1. Emma /Mj

    Très court mais puissant !

    J'aime

    06/27/2012 à 20 h 28 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s