voir l'art autrement – en relation avec les textes

Claude Esteban – Blanche


peinture d’artiste russe ( non identifié) XIXè siècle

 

Blanche.

Elle divise le temps

en deux.

Sceptre et cilice.

L’écume ne meurt pas

lèvres ouvertes

aux lèvres.

Blanche.

Emmurant l’oiseau.

Tranchant le nerf fragile des coquilles.

sans que la voix

revienne.

Nue dans le sel.

 

 

2 Réponses

  1. Arthemisia nous dit:

    Splendide respiration entre ombre et lumière,qui tire des fils, des liens avec certaines sculptures ; je pense à Chillida par exemple.
    Merci Ren.
    A

    J'aime

    07/22/2012 à 11 h 02 min

  2. merci Ren, Tiout cela parait plus logique!

    J'aime

    07/22/2012 à 15 h 54 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s