voir l'art autrement – en relation avec les textes

Cribas – Brûlure indigeste


peinture : Antoni Tapiès – sans titre

Brûlure indigeste ou Impitoyable farniente

Cribas 2010Lien permanent

Il y a le temps qui s’arrête

La télévision

Les Monk et autres merveilles

Les histoires secrètes

Un peu de musique

Parfois un livre

Pas trop près des yeux.

Deux mois sans vivre à l’extérieur

Et mon fort intérieur

Agrandit ses remparts :

Ces petits riens nulle part

Avides de bonheur.

Il y a la mélancolie

Cette sournoise silencieuse

Se prêtant au jeu, rieuse,

De l’âme tout contre sa folie.

Il y a enfin la vie

L’invisible

Celle qui est toujours en fuite

Celle qui gicle.

Il y a le temps à terre

En noir

Et blanc vers les cieux

Entre les deux

Ça fait plutôt pissotières.

La fatigue use

Et la terre tourne

Encore et toujours autour des fusées

Séjourne le soleil sans ruse.

Il faut se battre

Comme la lumière au travers des volets,

En frappant fort

Sur son corps déjà violet.

Un peu de vin

De la musique

Beaucoup de musique

Autant de vin

Je bats l’enfer lorsqu’il est froid

Je prévoirai demain.

Cribas   Par Cribas le samedi 17 juillet 2010.2010

5 Réponses

  1. Est-ce ceci http://cribas.fr/post/2012/08/23/Mots-cl%C3%A9s-pour-Demain-et-Fumig%C3%A8ne2 qui vous a donné envie de publier chez vous « Brûlure indigeste » ? Dans tous les cas, merci à vous.

    J'aime

    08/25/2012 à 2 h 13 min

    • C’est une suite ( que je donne souvent lorsque j’apprécie les textes )… si j’ai bonne mémoire, j’ai déjà fait écho à au moins trois de vos écrits, et les quelques échos que j’ai eus, ont été très favorables, avec votre langage particulièrement « acéré », en tout cas, original, dont je vous félicite.

      J'aime

      08/25/2012 à 8 h 01 min

  2. ah c’est ça… » acéré  » ! tu enlèves une lettre et ça laisse aéré…je le lis souvent, et je trouve souvent de l’air dans ses  » acérations »…alors, c’est peu dire que j’apprécie son écriture !

    J'aime

    08/25/2012 à 8 h 48 min

  3. Au moins trois, oui, il me semble. Je dois avoir un peu plus de mémoire que vous, mais à peine. Je passe ici un peu plus souvent que vous n’avez l’air de l’imaginer. J’ai même assisté à quelque chose d’assez amusant il y a environ un mois. C’est moi qui vous félicite, votre blog rappelle qu’on n’est pas obligés de s’abonner à une revue de poésies payante qui ne propose, dans le temps, que les textes des copains, en plus du texte bonus du dernier abonné. Autrement, je me suis exprimé ailleurs, rapidement, sur ce que je pensais de votre « fourre-tout » en ligne (j’utilise ce terme sans aucune connotation péjorative, au contraire, croyez-le). http://perso.numericable.fr/cribas/d1/blo.lut1/secretslutin.canalblog.com/archives/2012/07/22/24755729.html#comments Tant pis si ça donne l’impression de remuer le couteau dans la plaie. C’est la vie en ligne -amusante je disais- dansant avec les extrêmes, qui parfois pousse à prendre trop de recul, d’autres fois pas assez. J’en profite pour remercier Nath aussi. Lire, écrire, s’écrire, se lire, se dire, se parler.
    J’en profite aussi (encore) pour vous poser une question : _Depuis combien de temps « bloguez »-vous? Curiosité. J’imagine que ça fait un bail non?

    J'aime

    08/25/2012 à 20 h 42 min

    • Effectivement le but premier est de partager et de favoriser, non seulement la diffusion, mais l’envie d’écrire, et de rebondir dessus.
      – je viens donc de lire ton abondant commentaire sur le lien cité, et je suis entièrement de ton avis –

      Cette opinion, je l’ai d’ailleurs clairement expliquée à Lutin… qui s’est obstinée dans sa prise de position.. vu l’entêtement j’ai « laissé tomber » après quelques échanges de mails.

      J’ai du mal à comprendre la position « possessive » en général… mais qui s’explique mieux quand on cherche à en faire « commerce », ce qui n’est pas mon cas…


      Pour te répondre au niveau de l’expérience des blogs, non çà ne fait pas si longtemps que je m’y colle – deux ans tout au plus -, j’étais plutôt « consommateur » de blogs ( sur la musique particulièrement), avant de commencer à commenter ( chez arthemisia ), puis de fil en aiguille à montrer ce que je faisais, d’abord au niveau image.,puis à me remettre à écrire.

      J'aime

      08/25/2012 à 22 h 37 min

Répondre à Nath Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s