voir l'art autrement – en relation avec les textes

Jules Supervielle – Livrez vos mains aux miennes


 

 

 

 

peinture :           Georges de La Tour               détail de            Job et sa femme

Livrez vos mains aux miennes,
Ecoutez la rumeur:
Nos âmes attardées
Viennent de leurs frontières.

Voici qu’elles se touchent.
C’est l’ombre et la lumière
Qui se croient immobiles
Et tremblent de changer.

Jules  Supervielle

peinture:       Georges de La Tour:       détail : le nouveau né

2 Réponses

  1. La confiance fait les lumineux accords.

    J'aime

    09/30/2012 à 17 h 53 min

  2. M.

    C’est bien de confiance qu’il s’agit même entre l’ombre et la lumière et qui » tremblent de changer ».
    Toute une présence au monde qui nous va.

    J'aime

    10/03/2012 à 17 h 10 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s