voir l'art autrement – en relation avec les textes

Bassam Hajjar – tes mains contiennent mon corps


 

 

 

 

Petites sont tes mains, mais elles contiennent mon corps tant il s’est amenuisé,

tant tu es présente dans mon absence.

 

Je n’ai pas peur à présent qu’un rêve gris m’emporte vers un gouffre sans fond, je sais que la paume de ta main droite m’ouvre une porte vers le double de la lumière, et que mon visage conserve, comme un embrasement, le contact de ta paume gauche.

Étais-je absent à ce point ? Je veux dire que je ne trouvais personne pour me conduire vers mon sommeil. (…)

peinture:    Nikewen

Il a suffi que tu soulèves, d’une caresse, le marbre du lourd sommeil. Et que tes mains m’emportent, pas tant que ça, juste à la mesure à laquelle je vis. Il a suffi que tu essuies mes lèvres du bout de ton index pour que parler cesse de me faire souffrir.

4 Réponses

  1. Nath

    absolument magnifique…il apublié ?

    J'aime

    11/17/2012 à 9 h 55 min

    • Tout à fait, je viens d’acheter un livre de lui, dans mon expédition marseillaise, c’est chez Actes/sud, j’en mettrai d’autres extraits

      J'aime

      11/17/2012 à 10 h 04 min

  2. Nath

    Merci, je reviens de mon fouinage chez amazone, je crois avoir trouvé ce dont tu parles…le merveilleux des mots fait du bien…un mp suit. Bises

    J'aime

    11/17/2012 à 10 h 12 min

    • sans doute un des plus récents, celui que j’ai acheté est « Tu me survivras » il est de 2011

      J'aime

      11/17/2012 à 10 h 23 min

Répondre à rechab Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s