voir l'art autrement – en relation avec les textes

Pinceau de la ville ( RC )


Afficher l’image source
                     peinture:   Nicolas de Staël:                    toits de Paris – 1952

Faire  que  le tout                        s’étale

à grands coups de spatule

et que la peinture  s’écrase

poussant                   de petits monticules

La matière de surfaces agitées;

—————–           la couleur  décalée

sous le gris se profile            le rouge,

Nicolas ,              et les  toits de Paris

Cliquetant des                               éclats d’argent

lorsque filtre    un pinceau de lumière

au gré du vent,             sur la ville

ses  écailles y brillent

une nasse fragmentée  d’envers,

….            Immobile  d’hivers

RC  – 24 novembre  2012

voir aussi  l’article précédent intitulé  simplement  Nicolas de Staël

5 Réponses

  1. Pingback: Nicolas de Staël (RC) « Art et tique et pique- mots et gammes

  2. Etrage cette toile tout de même 🙂

    J’aime

    11/25/2012 à 21 h 35 min

    • Une des plus célèbres de Nicolas de Staël

      J’aime

      11/25/2012 à 21 h 41 min

    • Il faut peut-être la regarder autrement qu’avec une vue classique ( qui suppose de la perspective par exemple)… là, c’est comme un miroitement de gris, que justement je compare à des écailles..

      J’aime

      11/26/2012 à 9 h 52 min

  3. Pingback: Nicolas de Stael – grand concert ( RC ) | Art et tique et pique- mots et gammes

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s