voir l'art autrement – en relation avec les textes

ces bois qui crient – (variation -réponse sur « Entailles », de Norbert Paganelli) – ( RC )


Bois sauvés du temps ( sculptures gauloises retrouvées dans les sources de la Seine)

 

Il y a du silence, de l’importance

Aussi bien qu’au passage en siècles

 

Dans les sources de la Seine

Ce sont, avec nous, les bois noirs

Qui portent leur gloire et espérance

 

Bardés d’entailles, qui crient

Croyances et magies

Restés enfouis, témoins

 

Tandis que passent les royaumes,

Trépassent, et révolutions,

C’étaient eux c’étaient nous

 

Peut-être ( étrangers ? )

De peu de palabres

Et qui nous parlent, pourtant.

Etranger de peu de palabres
Tu es fait d’un maître bois
Et d’une glorieuse renommée
Etranger qui naît et grandit
Lorsque le temps
Lui aussi entonne le chant

Feuilles fleurs
Entailles à faire bomber les torses
Etranger de ta grande moitié

Fais comme tu le souhaites
Vis si tu le veux
Même sans nous

–     Le texte  de Norbert Paganelli, peut être  lu sur son site Invistita, consacré à la littérature corse

( versions bilingues)

ex -votos de bronze       Musée archéologique de Dijon –        provenance photos:  dossier flickr de magika42000

ex -votos de bronze       Musée archéologique de Dijon

2 Réponses

  1. Paganelli

    Un texte qui a plus de trente ans d’âge trouve ici un écho…C’est passionnant…Les cris ne se perdent pas, ils enfantent d’autres cris qui nous reviennent au hasard des rencontres virtuelles ou réelles…Tout ne serait donc qu’un cercle perpétuel ? Merci à toi l’ami d’avoir utilisé ce matériaux que j’avais certainement dû emprunter à d’autres comme nous ….ils ne m’ont jamais demandé de comptes, c’est cela qui a fait leur grandeur .

    J'aime

    04/08/2013 à 18 h 08 min

    • Oui, je suis bien d’accord, je pense qu’on a tous besoin de se retrouver dans des sources communes, même ignorées, c’est ainsi que Picasso utilise l’art africain, et Giacometti, sans doute les étrusques, donc il y a des liaisons, une sorte de sphère qui s’élargit du regard des autres… c’est aussi pour cela que les oeuvres du passé, comme ces sculptures gauloises, me relient aussi au présent, et tes textes, aux miens.

      J'aime

      04/08/2013 à 18 h 22 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s