voir l'art autrement – en relation avec les textes

Inexplicable soi-même – ( RC )


photo gdefon.com

 

L’après-midi fauve

S’ourle de la lumière dorée des chênes…

>          C’est le soir qui monte,

Et inexplicablement le creux  qu’ils entourent,

Se creuse un peu plus,

Et de l’ombre, en fait un puits,

Un cône en entonnoir,

Que je suis,   lentement attiré

Par une descente

Qui semble ne jamais finir.

Les voix extérieures  se sont tues,

La lumière évanouie

Jusqu’à n’être qu’un petit orifice affadi,

Se voit remplacée peu à peu par des formes,

Que l’on perçoit, plus  qu’on ne les  voit,

Aux inimaginables amalgames,

Dotés d’une vie indépendante

Qui palpite,

Et me parle d’un monde

Où les certitudes basculent,

Les contradictions émergent,

Jusqu’à la part la plus secrète de nous-même.

A part les sons des pas qui évoluent,

Toujours plus loin et plus profonds,

Seul le battement régulier  du coeur,

Jusqu’à présent anecdotique,

Me parvient aux oreilles,

Et cogne de plus en plus fort.

Il occupe progressivement toute la place.

Au coeur du monde intime,

Où la communication s’établit d’elle-même,

Avec la part de la pensée et la mémoire,

Au plus profond d’une vérité ,  tue,

Qu’on peut y déchiffrer,

La part la plus inexplicable de soi-même,

Loin de la surface des choses.

RC  –   24 juin 2013

 

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s