voir l'art autrement – en relation avec les textes

Norbert Paganelli / Robert Desnos – Le dernier poème


Gorgone orange (2)

 

 

(Norbert Paganelli / Robert Desnos) LE DERNIER POÈME
J’ai tellement rêvé de toi
J’ai tellement marché, tellement parlé,
Tellement aimé ton ombre,
Qu’il ne me reste plus rien de toi,
Il me reste d’être l’ombre parmi les ombres
D’être cent fois plus ombre que l’ombre
D’être l’ombre qui viendra et reviendra
Dans ta vie ensoleillée.

 

( et sa version en langue corse )

 

T’aghju sunniatu cusì forti
Aghju tantu marchjatu, tantu parlatu,
Tantu amatu la to ombra,
Ch’ùn mi ferma più nudda di tè,
Mi tocca à essa l’ombra mezu à l’ombri
D’essa centu volti più ombra chè l’ombra
D’essa l’ombra chi vianara è rivinarà
In la to vita assuliata.

 

 

Voir aussi beaucoup d’autres textes, orientés principalement  sur la poésie  d’origine corse ( mais pas que)..  dans Voxpoesi.

 

Publicités

Une Réponse

  1. A reblogué ceci sur runglaz.

    J'aime

    11/28/2013 à 21 h 50 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s