voir l'art autrement – en relation avec les textes

Frédéric Angot – Lune sang amour


peinture: Max Ernst; forêt d'arêtes de poissons

peinture:            Max Ernst;          forêt d’arêtes de poissons

 

LUNE SANG AMOUR

 

 

-Cette nuit là, un râle d’Amour, tel un châle,

s’envola si haut et si bien qu’à la lune il

parvint.                  En ce si beau ici-bas, dans

d’érotiques ébats, s’aimaient deux êtres.

L’Idéal semblait paraître, quand, la lune d’or

esseulée, délaissée du soleil récemment,

plongea, comme pour se venger, les jeunes et

purs amants dans une ténébreuse obscurité en

s’éclipsant…

Dès lors, les caresses cessèrent, le doux vent

d’été, les arbres fruitiers, les grillons

s’enfuyèrent, les halètements et souffles

ardents firent place aux cris de terreur.

La lune, jalouse et outragée, ainsi les tint

toute la nuit dans le chaos et la noirceur

jusqu’à ce qu’apparaisse dans sa splendeur le

beau Rê lumineux de chaleur.

Seulement, pour les deux amants, le lever fut

absent.

Leurs corps, jadis pleins de vigueur s’étaient

figés dans une éternelle torpeur… la peur,

trop forte, avait soufflé la lueur de leurs coeurs.

Ainsi, je vous le conte, la lune maligne

retourna l’écho de leurs râles!

Seul demeurait de cette nuit, un léger châle

de lin, de lune doré, de mort taché.

Advertisements

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s