voir l'art autrement – en relation avec les textes

Chemin des pierres – ( RC )


 

photo perso:  Cromlech  de Guadalupe - Evora - Portugal

photo perso: Cromlech de Guadalupe – Evora – Portugal

 

 

Le chemin des pierres,   se ponctue, à chacune,

de son ombre.

La colonne se dresse,

autant que la force humaine l’a permise,        contredisant la nature,

plantée contre le ciel.

 

Et si c’est un défi,

Celui du poids, de l’inertie grise,

 

Le chemin de pierres garde le silence,

Sur son secret,

Au milieu des clairières,

Et parfois des troncs,

– Quand la forêt s’est rebellée.

 

Plusieurs se sont sans doute succédées,

Et plusieurs générations,

Les muscles douloureux,

 

A la sueur de l’effort,

Aux cordes tendues,

Comme celles  d’une  contrebasse,

 

Et qui quelquefois cassent.

 

Plusieurs générations  d’hommes,

Des cohortes haletantes,

Poussant

Vers ce but réaffirmé,

Dont on ne sait          plus rien,

 

Si ce n’est ce défi, justement,

Traversant de toute sa masse,

L’épaisseur  du temps,

 

Son épaisseur presque palpable,

Au grain palpable,

Comme celui des pierres,   justement.

 

Elles se font ligne,

Elles se font      cercle,

Elles  nous font           face.

 

 

Elles  chantent presque,

Tant elles sont familières.

Elles sont à l’image des hommes.

 

Rudes,        bravant les saisons.

Inscrites dans le lieu.    attachées au sol,

Dans des pas de géants.

 

A  la ronde du soleil,

Le chant de la lumière ….

>                                                 Dressées.

 

 

photo perso:  Cromlech  de Guadalupe - Evora - Portugal

photo perso: Cromlech de Guadalupe – Evora – Portugal

Advertisements

16 Réponses

  1. merci..première idée:) le petit poucet ,seconde idée l’ile de Paques et ses statues. Merci pour cette parution qui laisse libre notre imagination..

    J'aime

    08/11/2014 à 10 h 37 min

    • merci à toi pour ton parcours – as tu semé tes propres cailloux pour retrouver ton chemin ?

      Aimé par 1 personne

      08/11/2014 à 12 h 07 min

      • mon chemin a eu ses flamboyances sur une terre où je courais tranquille sereine ,les cailloux,je courais dessus nus pieds et sans me blesser .et puis,il y a eu des montagnes à franchir ,des mers à traverser(je nage comme un poisson:) )des pics de souffrance dans des tunnels noirs sans aucune lumière.vois une immense forêt avec ses arbres hauts qui ne laissent pas passer le soleil…Au milieu,prisonnière de l’ombre ,de ce labyrinthe où je devais sans doute mourir .j’ai toujours eu dans mon cœur l’éternelle envie du bonheur.

        Aimé par 1 personne

        08/11/2014 à 17 h 45 min

        • C’est cette volonté ( l’aspiration à autre chose,: la lumière – ou en tout cas une autre lumière), qui permet de survivre…

          Aimé par 1 personne

          08/11/2014 à 18 h 22 min

          • Survivre non! je veux vivre!!! belle vie à toi souhaitée:)

            J'aime

            08/12/2014 à 18 h 19 min

        • Dis donc tu vas devenir ma plus grande lectrice!!! – d’ailleurs si tu souhaites correspondre directement via mail, c’est possible, sans forcément passer par le site…

          Aimé par 1 personne

          08/12/2014 à 18 h 30 min

          • Bonjour.ta porte est fermée je ne peux plus entrer..je voulais retourner aux cailloux pour en faire des galets, puis des pierres d’amitiés précieuses. Un commentaire m’est refusé…Que faire ?

            J'aime

            08/15/2014 à 22 h 03 min

          • je vais voir —

            Aimé par 1 personne

            08/15/2014 à 23 h 05 min

  2. sourire —

    J'aime

    08/11/2014 à 17 h 55 min

  3. non! je ne serai pas un cri. Juste un murmure qui coulera doucement en chantant sur tes mots. Le veux tu?
    S’il te plait pas un cri…

    J'aime

    08/13/2014 à 19 h 33 min

    • Ok — pas de cri …
      et les murmures chantants,
      rebondissent comme les torrents
      – ces mots, tu les as appris,
      lus et chantés..
      Ils parcourent ton esprit…
      Non, pas de cri…
      > dans la forêt enchantée…

      Aimé par 1 personne

      08/13/2014 à 19 h 43 min

      • Telle une petite souris je viendrai sans bruit ,me transformant au gré de mes fantaisies comme un nuage

        J'aime

        08/15/2014 à 21 h 57 min

        • essaie pour les comm sur des comm déja existants, ou bien alors si ça ne marche pas, sur d’autres articles … il y en a deux qui se sont inscrits avec seulement une lettre…

          Aimé par 1 personne

          08/15/2014 à 23 h 07 min

  4. Ah! je te retrouve..et,je me suis perdue…je n’accède plus à mon blog et pourtant,je peux te laisser ici un commentaire…j’arrive en invitée dans mon propre blog et je ne peux rien ouvrir…le vois tu toi? Ce serait gentil que tu me le dises.belle journée sans nuages..

    J'aime

    08/19/2014 à 12 h 25 min

    • Oui, j’y accède sans problème, mais par contre il y a un truc bizarre, la page d’accueil, est remplie des titres de tes articles,( en blanc sur fd rouge) … mais en cliquant au hasard sur l’un d’entre eux ( toue la vie d’un coeur )- beau texte d’ailleurs, que je découvre – ça s’est ouvert normalement…

      J'aime

      08/19/2014 à 12 h 48 min

      • bonjour à toi..oui il faut dépasser ce défilé de titres et plus bas tu peux choisir l’article que tu veux lire avec les dates..désolée je suis archi nulle en informatique:) passe un bon week-end

        J'aime

        08/23/2014 à 8 h 46 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s