voir l'art autrement – en relation avec les textes

Beatrice Douvre – Dôme


peinture:  E Ludwig Kirchner

                                                       peinture:                E Ludwig Kirchner

 

Un chemin mène à l’horizon merveilleusement teint de collines.

Le pays rayonne sous l’ornière. Je vois des lampes bleues et noires, ce sont des pierres qu’un feu bouge, le soir, quand le pas creuse encore l’avenue. Et je sais la rumeur qui augmente le ciel, j’entends le chant patient de l’éveillé ; et l’invisible entre deux pierres, le long d’un vent est un visage.

Ce qui vient, vient brisé, et le pas tente un pas de rêve, brûlé comme le nôtre, ouvrant l’abîme
nuitamment,
dans la passion de l’éternel.

 

Béatrice Douvre, Le Temps franchi (1992), revue Linea n° 4, été 2005

 

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s