voir l'art autrement – en relation avec les textes

Sentence blanche – ( Rc )


photo: Désirée Dolron

photo: Désirée Dolron

 

 

 

Jouer de la distance, et des horizons lointains,

Une vie qui s’écoule,   confirme la sentence,

D’où,   chaque jour             s’élance,

Le goût du vain.

Puisé d’une barrique

Se maintient, par une sorte d’habitude,

Le manque ,                      et la solitude ;

Et elle,                        toujours identique,

…Me tire par la manche,

Je suis trop lourd sans doute,    rien ne l’allège,

Et suis, au long des années,      couvert de neige,

Comme tu le vois,              à ma barbe blanche…

 

 

RC –  oct 2014

2 Réponses

  1. Les mots dansent et se répondent harmonieusement et se correspondent et dansent encore…
    Et peu importe alors si le sens qu’ils transportent m’échappe un peu,
    Leur rythme me réjouit porté la beauté.

    J'aime

    11/12/2014 à 9 h 45 min

    • Merci…

      Mais si quand même — ça évoque une séparation, ( donc une solitude)… qui demeure avec le temps, – où la vie s’écoule – et le manque reste – jusqu’à la vieillesse (couvert de neige — barbe blanche )…

      J'aime

      11/12/2014 à 15 h 26 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s