voir l'art autrement – en relation avec les textes

Robert Piccamiglio – Je rentre au cabaret


 

Packgause

 

Yuri Laptev

 


Je rentre au cabaret
mater des vieux travestis
qui crient comme des singes
échappés d’une cuisine

Je croise en sortant
un gros bébé
qui a dans la tête
une caisse enregistreuse
noire et vide
la combinaison est compliquée

Ensuite je me retrouve
sur le trottoir
en train de chercher
à quatre pattes
mon laisser-passer
pour rentrer chez moi

J’ai la tête comme un bunker
quand dedans
ça se met à tirer
de tous les côtés
à la fois

Enfin je me relève
me coince dans la bouche
une cigarette parfumée
et importée de Thaïlande
je vois alors le ciel
qui avance et qui vole
plus vite

que les supersoniques
et puis la cigarette
s’éteint très vite
le matin rentre vite fait
son dentier dans sa bouche

Je descends dans ma tête
le store métallique
je ne fais pas de bruit
ce n ‘est pas plus compliqué
que ça.

 

( Poème affiche )

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s