voir l'art autrement – en relation avec les textes

Gaston Miron – Une fin comme une autre


image  Alfred Kubin  - vers l'inconnu

image               Alfred Kubin –               vers l’inconnu

(ou une mort en poésie)

 Si tu savais comme je lutte de tout mon souffle
 contre la malédiction de bâtiments qui craquent
 telles ces forces de naufrage qui me hantent
 tel ce goût de l'être à se défaire que je crache

 et quoi dire que j'endure dans toute ma charpente
 ces années vides de la chaleur d'un autre corps
 je ne pourrai pas toujours, l'air que je respire
 est trop rare sans toi, un jour je ne pourrai plus

 ce jour sera la mort d'un homme de courage inutile
 venue avec un froid dur de cristaux dans ses 
        membres
 mon amour, est-ce moi plus loin que toute la neige
 enlisé dans la faim, givré, yeux ouverts et brûlés

3 Réponses

  1. M.

    Inutile , le courage? C’est un beau texte.. de froid qui cristallise…ne jamais cristalliser.

    Aimé par 1 personne

    05/13/2015 à 20 h 23 min

  2. Gaston Miron…une plume …. une fierté Québécoise …
    Non seulement un poète mais un patriote …!
    Merci de l’avoir partagé René …

    Amitiés

    Aimé par 1 personne

    05/14/2015 à 19 h 58 min

    • Voici un lien, lequel te conduiras à  » 12 hommes rapaillés  », qui chantent les poèmes de Gaston Miron …!

      http://douzehommes.com/

      Madeleine

      J'aime

      05/14/2015 à 20 h 00 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s