voir l'art autrement – en relation avec les textes

Luis Cernuda – Des oiseaux dans la nuit ( Rimbaud et Verlaine )


Afficher l'image d'origine

 

Le gouvernement français ou bien le gouvernement Anglais ?, ont placé une plaque

Sur cette maison, au 8 Great College Street, Camden Town, à Londres,

Alors qu’au même endroit,  Rimbaud et Verlaine, formèrent un couple bizarre,

Ils y ont vécu, bu, travaillé, et forniqué

Pendant quelques brèves semaines orageuses.

Sans doute l’ambassadeur et le maire ont assisté à l’inauguration,

Ces mêmes personnes qui étaient les ennemis de Rimbaud et Verlaine quand ils vivaient.

 

La maison est triste et pauvre, comme le voisinage,

Avec la tristesse sordide qui va avec la pauvreté,

Pas la tristesse funèbre de la richesse sans âme.

Quand la nuit descend, comme en leur temps,

Au cours de ce trottoir, avec son air humide et grisâtre, un orgue de barbarie joue

Pendant que les voisins, sont sur leur chemin du travail,

Les jeunes dansent, les autres allant au pub.

 

L’amitié singulière de Verlaine l’ivrogne

Et Rimbaud le vagabond, fut courte,  se querellant sans cesse.

Mais on peut penser que peut-être ce fut

Un  moment heureux  pour les deux,  au moins si chacun se souvenait

Qu’ils ont laissé derrière eux une mère et une épouse insupportablement ennuyeuses.

Mais la liberté n’est pas de ce monde, et la liberté,

De rompre avec tout,     doit se payer au prix fort.

 

Oui,       ils étaient là, la plaque le dit, derrière le mur,

Prisonniers de leur sort:  une amitié impossible, l’amertume

De la séparation, puis le scandale; et ce pour l’un

Le procès, et deux ans de prison, à cause de ses habitudes

Condamné par la société et le droit, au moins jusqu’à maintenant; pour celui-là , de lui-même

A errer d’un coin de la terre à l’autre,

Échapper à notre monde et son célèbre progrès.

Le silence de l’un et la banalité bavarde de l’autre

Faisant une sorte d’équilibre. Rimbaud a rejeté la main qui l’oppressait.

Sa vie; Verlaine l’embrasse, acceptant sa peine.

Traînant dans sa ceinture l’or qu’il a gagné; L’autre

la gaspillant en absinthe et putains. Mais les deux

hors la loi toujours, au-delà des gens respectables

Dont le sens de travail les rend riches et prospères.

 

Alors, même la prostituée noire avait le droit de les insulter;

Aujourd’hui, avec le temps qui est passé, comme il le fait à travers  le monde,

Leurs vies étant en limite de tout, la sodomie, l’ivrognerie, les vers vicieux,

Cela n’a plus d’importance, et la France fait usage de leurs deux noms et leurs œuvres

Pour la plus grande gloire de la France et de son art logique.

Leurs actes et leurs allées -venues sont étudiés, donnant au public

Des éclairages intimes sur leur vie. Personne n’est choqué maintenant, ni ne proteste..

 

« Verlaine? Allez, mon ami, un satyre, un fornicateur

Quand s’adresse aux femmes; un garçon tout à fait normal,

Comme vous et moi Rimbaud? Un fervent catholique, comme il a été prouvé.  »

Et ils récitent des morceaux du « Bateau ivre» et le Sonnet aux «Voyelles».

Mais de Verlaine ils ne récitent rien, parce qu’il est pas à la mode.

Comme les autres, dont ils éditent des textes bidons dans les éditions de fantaisie;

Les jeunes poètes, dans tous les pays, parlent de lui sans arrêt dans leurs provinces.

Est-ce que les morts peuvent entendre ce que les vivants disent à leur sujet?

Espérons que non: ce silence sans fin doit être un soulagement

Pour ceux qui ont vécu et sont morts par la parole,

Comme Rimbaud et Verlaine. Mais avec le silence ,il n’y a pas d’échappatoire

De cette farce élogieuse répugnante. Il fut un temps où l’un d’eux a souhaité

Que l’humanité ait une seule tête, afin qu’elle puisse être coupée.

Peut-être qu’il exagérait : si elle était juste un cafard, pour y être écrasée.

 

 

 

tentative  de traduction  ( à partir  d’une version anglaise  du texte  de L Cernuda) RC

 

Advertisements

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s