voir l'art autrement – en relation avec les textes

Brouillard – (Susanne Derève)


arbres vies silencieuses

               Alexandre Hollan – Arbres, vies silencieuses

 

 

Brouillard       juste sentir

ne pas écarter le rideau

ne pas voir

 

ou c’est un abîme

qui s’ouvre

 

comme si les mots avaient pris chair

que devant la chair tout s’efface

la vie   un puzzle   

une nasse

 

Qui pourrait croire qu’on raconte

une histoire linéaire

qu’on tait  les fausses routes

les impasses

 

avec ce qu’elle ont pesé de leur poids

de pierre

d’amours déchues      

de guerres lasses 

 

de celles qu’on a perdues

sans même porter le fer

sans combattre  

qu’on panse comme des plaies                                                                 

vivaces

 

Brouillard    amère ritournelle                                                                        

huis clos d’une pluie d’été

les notes virent  sur elles-mêmes

avant de s’effondrer

 

dans un dernier  sanglot

d’où renaîtrait le  rire

 

un  accord qui s’éteint

un  rideau que l’on  tire

 

 

 

 

 

2 Réponses

  1. Des pas indécis ,
    un chemin se perd…
    peut-être celui-ci
    se suspend en l’air…
    Va savoir
    quand rien ne dépasse
    de l’épais brouillard :

    ce sont des impasses
    où le doute
    nous transporte :
    des fausses routes,
    des voies mortes
    où l’on s’engage
    par défaut
    avec pour tout bagage
    que des mots…

    Avec le brouillard,
    c’est un rideau qu’on tire :
    tu as pris un chemin au hasard ,
    ( ça aurait pu être pire  ):
    – derrière le rideau, qu’y avait-il ?
    Des guerres lasses ,
    des amours volatiles
    condamnés par contumace :

    A chacun son lot ,
    ses larmes et ses rires,
    le brouillard étouffe les sanglots
    mais masque aussi l’avenir.
    S’il se transforme en pluie d’été :
    tu peux voir à tes pieds,
    le chemin parcouru :
    est-il aussi hostile que tu l’as crû ?


    RC

    Aimé par 1 personne

    01/26/2019 à 10 h 48 min

    • susannedereve

      Rêvons d’une pluie d’été…

      J'aime

      01/26/2019 à 16 h 21 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s