voir l'art autrement – en relation avec les textes

Ivan Alechinsky – Superstitions


peinture: G Braque

 

Dès l’aube la lumière croise le fer sur le pré.
Etincelantes sous la lune, nos lames figuraient l’antique duel, bruissant d’ailes d’insectes.
Advienne que pourra, ce qui m’intéresse ce sont les claires-voies.
Ce qui laisse passer le jour.

Ça commence à l’ombre d’un massif de joncs là où la lumière
mord la poussière et s’éparpille en particules volantes.

La paume blanche heurte le sol : des bris de rayons se signalent.
Ce qui aurait pu être le visage terrible de l’unité ne sera finalement pas, aux joncs il se divise.
De là part mon amour pour tout ce qui est persiennes, volets méridionaux, croisillons, treilles, canevas.
On prend un bain d’ombre dans un train de lumière.
Des oiseaux accompagnent généralement de leurs chants tout mouvement du flot aux carrefours  des caravanes végétales.
Leurs ailes sont les charnières de ce travail naturel.

Issus du fouillis libérateur, ils sont l’âme du démon vert, son croc, son souffle.
D’autres sont mis en cages.

Accrochées aux fenêtres, elles illustrent ce qui anime l’obscur.
On dit d’un chant qu’il ponctue. On dit des oiseaux qu’ils remaillent.
Ils sont les points, la ponctuation nécessaire à la tenue du tissu originel.
L’âme dorée, l’âme veloutée, la langue d’or, la langue parfumée de l’âme, la langue
de la grande tatouée du ciel, sa salive, l’huile de son corps, vague après vague
le raz de marée de l’âme dorée, huile d’intention parfumée, langue de velours,
l’âme nous lâche, elle nous tient.

 

texte  extrait de  « Superstitions », paru aux  éditions Fata Morgane 1985

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s