voir l'art autrement – en relation avec les textes

Shéhérazade – (Susanne Derève)


 

Kees Van Dongen Le livre des mille et une nuits 3

   Kees Van Dongen – Les Mille et une nuits 

 

 

 

A vivre mille et une vies, devisait Shéhérazade

             tirant le fil de chaque nuit,

             mille vies de funambule

que j’ai tissées sous la lune,  est-ce l’amour

                      que j’ai trahi ?

 

Si mille vies se ressemblent, ainsi doit-on

                    mourir d’ennui,

           tandis  que les saisons passent

           et que les amours  trépassent.

 

      Laisserai-je  de guerre lasse  effacer

      les mille visages qui peuplaient

                  mes mille vies ?

 

      Je les convoque au cœur des nuits,

          mais ils détournent les yeux

 

         Allez en paix   bienheureux 

       qui n’aurez souffert qu’une vie.

 

 

 

 

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :