voir l'art autrement – en relation avec les textes

Armand Rapoport – l’hiver des astronomes – A


Comme si l’Astronome perplexe au Pic du Midi au Grand Sasso
Orientait ses miroirs lointains hors de toute constellation
Haineuse suivant la course d’autres soleils comme si la voix
De Nadejda Mandelstam revenait souvent le visiter quand par
Excès de lumière ou trop grande fatigue ses yeux se plissaient
Contre la Lunette optique-Nord que la poursuite trop lointaine
D’étoiles le ramena dans les récits d’ici où d’équivoques buées
Voilaient la clarté des lentilles comme si évasion hors-de-terre
Le portât aussi à ne pas mépriser cheminement de toute créature,
Que d’élitaires catalogues métamorphosaient en fourmis dociles
Comme si des fabulistes improvisés dressaient encore bestiaires
Jungles silencieuses où chacun avait déjà eu sa part d’avance…

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s