voir l'art autrement – en relation avec les textes

Claude Ber – à Bagatelle –


à Bagatelle je suis allée
ce Dimanche à la roseraie
et … mais à quoi bon te raconter
mais si raconte à Bagatelle au mois de mai

le parfum des buis le goût de lait sucré des fleurs de
chevrefeuille
la nuit brutale des bambous à la cascade aux carpes
et … cette rose changeante au vieillissement de ses
chairs
comme corps devenant dans la mort

à Bagatelle ce mois de mai
t’en souvient-il comme on s’aimait
ton corps … là-bas … qui se défait

un jour la chair quitte les os
les mots les emmaillotent
et . .. berce leur momie au psaume du poème

La mort n’est jamais comme
Editions de l’Amandier

2 Réponses

  1. imago270

    Très beau…Merci Suzanne !

    J'aime

    03/05/2021 à 6 h 53 min

    • susannedereve

      …. remercions René qui me l’a fait découvrir …

      J'aime

      03/05/2021 à 22 h 52 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s