voir l'art autrement – en relation avec les textes

Lointaine enfance – (Susanne Derève) –


Auguste Renoir – Margot (Marguerite-Thérèse) Bérard

.

C’était si proche encore l’enfance

si irrémédiablement proche

et lointain .

Je la cherchais dans le vacillement

des couleurs  dans les balbutiements

du ciel,

.

en toute chose qui fragile  pure

ingénue  viendrait combler

l’irrémédiable perte ,

dans la grâce imparfaite d’un chant ,

le froissement ténu d’une aile ,

la pâle carnation d’un pétale ,

.

.

cette tendre innocence,

cette limpidité de source 

dont je poursuivais inlassablement la trace

en vos yeux .

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s