voir l'art autrement – en relation avec les textes

Alexandre Vialatte – hippopotame


dessin François-Xavier Lalanne

Quant à l’hippopotame, je ne m’en consolerai pas.

« Plus inquiétante, dit textuellement la presse, est l’inertie de l’hippopotame. »

J’adore l’hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l’eau, il a l’air d’une grand-mère anglaise ; à quinze louis, à deux mois, c’est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner.

Comme lui j’aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l’hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient.

texte extrait de « Bestiaire »

Une Réponse

  1. susannedereve

    et injustement oublié par Desnos …

    J’aime

    11/27/2021 à 17 h 11 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s