voir l'art autrement – en relation avec les textes

Anaïs Nin – gardien des choses fragiles


Ce que tu as brûlé, brisé et déchiré est encore entre mes mains.

Je suis le gardien des choses fragiles

et j’ai gardé de toi ce qui est indissoluble.

« What you burnt, broke, and tore is still in my hands. I am the keeper of fragile things and I have kept of you what is indissoluble. »

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s