voir l'art autrement – en relation avec les textes

Transsibérien – (Susanne Derève)


Gino Severini – Train de la Croix Rouge passant par un village 1915 –
De la passerelle,  
je regarde s’éloigner les trains :
Blaise, 
c’est le Transsibérien qui file
au-delà de l’Oural 
portant la petite Jehanne …

Blottie dans le dernier wagon,
aurais-je pleuré sur Mandelstam ?
Toujours, j’ai quitté le quai
à l’instant où  tintait  la cloche 
du départ                                                                            

et suis rentrée chez moi,
Ossip,
te fabriquer des ailes de papier
pour conjurer le désespoir,

car les trains parfois 
nous mènent vers l’enfer 
et les mots galériens,impuissants,
s’y égarent

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s