voir l'art autrement – en relation avec les textes

Nohad Salameh -Ne t’attarde pas davantage –


Daniel Arsham : Selenite Holding Hands 2015

 

Ne t’attarde pas davantage :
viens avant l’aube — Pâque précoce
allonge-toi contre mes paupières
aux lisières de l’infini.

Mes mains se font plus denses
confondues à tes doigts.
Nous pénétrons nos propres limites
avec un toucher d’immortels.

Repose-toi
sans laisser de blessure
dans le lit du miroir
qui s’échappe d’un bond
au premier reflet.

Surtout
garde-toi de prendre la mesure de la mort
tant que vacille en nous
le feu grégeois du désir.

 

 

Voir : Recours au poème :  Nohad Salameh

            Babélio :  https://www.babelio.com/auteur/Nohad-Salameh/319534

            ou  Maryline Bertoncini (blog) 

 

 

 

2 Réponses

  1. superbe !

    J’aime

    02/17/2022 à 13 h 10 min

    • susannedereve

      oui , les liens mènent à d’autres poèmes , tout aussi beaux .

      J’aime

      02/17/2022 à 19 h 13 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s