voir l'art autrement – en relation avec les textes

Pier Paolo Pasolini – Sans manteau , dans l’odeur de jasmin –


Pasolini- Accattone (1961) –
Sans manteau, dans l’odeur de jasmin 
je me perds dans ma promenade vespérale, 
respirant — avide et prostré, jusqu’à

ne plus exister, à être fièvre dans l’air,
la pluie qui germe et le ciel bleu
qui plombe aride sur les chaussées, signaux,

chantiers, troupeaux de gratte-ciel, amas 
de déblais et d’usines, pénétrés 
d’obscurité et de misère...

Je marche sur une sordide boue durcie, et je rase 
des taudis récents et délabrés, à la lisière 
de chauds terrains herbeux... Souvent l’expérience

répand autour d’elle plus de gaieté, plus de vie, 
que l’innocence; mais ce vent muet 
remonte de la région ensoleillée

de l’innocence…L’odeur précoce et fragile 
de printemps qu’il répand, dissout 
toute défense dans ce coeur que j’ai racheté

par la seule clarté : je reconnais d’anciens désirs, 
délires, tendresses éperdues, 
dans ce monde agité de feuilles.

                 *

Poésie

1943-1970

nrf Gallimard

.

Pasolini – Accatonne –

2 Réponses

  1. Cette photo zt cz texte me rappellent les grands cinéastes du néo réalisme italien (Fellini, Rosselini, De Sica…) http://www.radiosapienza.net/roma-ci-presenta-le-sue-borgate/
    tout l’inverse de notre grisaille

    J’aime

    03/10/2022 à 18 h 13 min

    • susannedereve

      Merci Gabriel , sur l’article que tu mets en lien les photos sont effectivement très proches et le texte les remet dans leur contexte historique. Très intéressant.

      J’aime

      03/10/2022 à 18 h 24 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s