voir l'art autrement – en relation avec les textes

Sur la pointe des pieds – (Susanne Derève) –


Kasimir Malevitch – L’homme qui court (Sensation du danger)
          
         Rends plus léger ton pas,
         qui donc irait te suivre  ?    
         Cueille,
         cueille sur la pointe des pieds 
         l’éphémère beauté, 
         la danse fragile du printemps.
 
         Prends soin de dérober ton larcin 
         aux regards,
         bientôt il ne sera plus temps : 

         le chemin des saisons s’égare
         et voici que rampe à nouveau 
                       la bête immonde 


                                 

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s