voir l'art autrement – en relation avec les textes

Georges Jean- un soleil de fin du monde


Derrière ces nuages blancs
Naît un soleil de fin du monde

Les hommes sont tristes ce matin
Serrés dans les doigts de la brume

On voit aux portes des maisons
Croître des arbres de pierre

Des visages penchés sur l’ombre
Écoutent bruire le jour

Une pendule sourde partage
Le sommeil noir des survivants

Les chats de soie suivent la trace
Des oiseaux perdus de la nuit

Une voiture aveugle perce
Le voile calme du silence

Nous ne savons plus si c’est l’aube
Ou l’ombre du dernier rideau.

extrait de « parcours immobile »

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s