voir l'art autrement – en relation avec les textes

Patrick Laupin – Un peuplier –


Felix Vallotton – Paysage à Marcillac (Dordogne)
 
   
Nous courions. Nous avons couru sous la pluie 
vers ces ruines détachées du sommeil.
Un peuplier. Lentement le village désert 
depuis les berges de l'aube.
L'écriture des brumes et le matin nu 
sur ce peuplier.
Que reste-t-il d'un peu plus lumineux 
dans ces premiers mots
Quelle image alors déchirée et parlante
semblable au vent semblable à la pluie 
semblable à la lumière
morte comme ces yeux fermés
                              
 

Patrick Laupin
LE JOUR L’AURORE
Poésie
Editions Comp’Act



je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s