voir l'art autrement – en relation avec les textes

Fernando Pessoa – Accalmie –


Uehara Konen – Vague –

.

.

Les vagues content quel rivage

Qui ne peut être trouvé

Si nombreux que soient les bateaux en mer ?

Qu’est-ce donc que trouvent les vagues

Et qu’on ne voit jamais surgir ?

Ce bruit de mer se faisant plage

Où est-ce qu’il peut subsister ?

.

L’île si proche et si lointaine,

Qui dans l’oreille persiste,

Pour le regard point n’existe.

Quelle nef, flotte ou armada,

Peut finir par ouvrir la voie

Vers la plage où la mer insiste,

Si à perte de vue la mer est seule ?

.

Est-il des déchirures dans l’espace

Qui donnent sur l’autre côté,

Et grâce à quoi, l’une trouvée,

Ici où ne sont que sargasses,

Surgirait une île voilée,

.

Le pays fortuné

Préservant le Roy déporté

Dans sa vie enchantée ?

.

.

Fernando Pessoa est mort le 30 Novembre 1935

Message

traduction de Patrick Quillier

Ed. Chandeigne

Une Réponse

  1. intéressant, sauf la fin, dont on se passerait ( compromission envers le pouvoir en place ? )

    J’aime

    11/30/2022 à 13 h 04 min

je m'exprime:haut et foooort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s