voir l'art autrement – en relation avec les textes

Andrée Chédid

Andrée Chedid – Il y a des matins


Bela Kadar - 9p.jpg

peinture: Bela Kadar

 

 

Il y a des matins en ruine
Où les mots trébuchent
Où les clefs se dérobent
Où le chagrin voudrait s’afficher

Des jours
Où l’on se suspendrait
Au cou du premier passant
Pour le pain d’une parole
Pour le son d’un baiser

Des soirs
Où le cœur s’ensable
Où l’espoir se verrouille
Face aux barrières d’un regard

Des nuits
Où le rêve bute
Contre les murailles de l’ombre

Des heures
Où les terrasses
Sont toutes
Hors de portée.

In « Par-delà les mots »


Andrée Chédid – A peine


holt cemetery unknown 48 2398406923

———photo :   cimetière  Holt  Nouvelle Orelans  USA

 

_

À peine
Nous viennent-elles
Qu’elles s’en vont !
Cette chair Nuptiale
Bientôt réduite
A ses ossements
Cette âme
Motrice
Qui se dissipe
Cette vie
Mobile
Qui s’accroît
Pour mieux décroître
A peine
Nous convoque-t-il
Qu’il nous révoque !
Ce corps
Qui s’enfoncera
Rigide
Sous une dalle
Scellée au gravier
Du temps.

 

extrait de Minéral minimal


Andrée Chédid – Minéral Minimal – Galet


Afficher l'image d'origine

GALET

Le moins
Le peu
Le bref
L’exigu
Prennent corps
En ce galet
Dépourvu de veines
Et de détours,
Dont l’opacité
S’oppose
Aux transparences
De l’océan,
Dont la cohésion
Défie
La sinueuse écume.

Andrée CHEDID