voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “barreaux

Question d’électricité – ( RC )


Afficher l'image d'origine

peinture:  Andy Warhol  –   electric chairs

Question d’électri-cité
voilà qu’une nuit éructe
haut voltage
des plumes et des néons.
Ils se confondent avec obstination
avec le brouillard des âmes.
Et ce sont des encres,
les plus indélébiles,
imprimant sarabande :
la ville obtuse
fait la sourde oreille
à la moiteur des nuées.
Aussi éveillées que peuvent l’être
les avenues désertes
jusqu’à ce que la lumière artificielle
soit dissoute dans l’ aube violette.
Je vois les indociles
qui pensent que le jour
n’est qu’un détour
accrochés aux barreaux :
la prison les ronge
dans quelques mètres carrés.
Ils n’ont que les murs grisâtres,
et la peau décolorée.
La langue fourbue,
la parole féroce,
une cuvette en émail
la lueur alternative
de la publicité lumineuse,
les maillons du mensonge,
le macadam des rues
marqué d’ombres vertes
comme de fer rouge.
Le reprise du trafic,
le grondement des rames,
les sirènes de police
pour lancer des conjectures.
Le sol est en verre pilé.
Qui ose s’y risquer pieds nus ?
Tu vas deviner l’heure..
( on éxécute mieux à l’aube) –
quand on viendra te chercher
pour te conduire
selon le protocole officiel
à la chaise électrique .


RC – avr 2016


Pensée pour les ours ( RC )


image: montage perso

 

 

 

C’est la mémoire  des pays  froids

Vers un ciel sans ride

Sur la banquise lisse

Où l’ourse blanc se repose

 

A se fondre dans la neige

Plutôt, son paysage,

Elle prendrait cette pose

En fourrure alanguie,

 

Etalée sur les glaces

Bien sûr, il y a la place

Pour les grands espaces

des aurores boréales,

 

Marsouins, phoques et dauphins

C’est quand même mieux  qu’au zoo

Où,  derrière les barreaux

Il y a les cousins

 

A quémander la pitance

Au large goût de rance

Dans des bacs en plastique

Sur de faux rochers gris.

 

La famille  d’ours bruns

Dont la fourrure se traîne

Derrière les grilles de Vincennes

En milieu urbain.

 

RC  – 6 juillet  2012

 

 

 

 

 

 


Jean Tardieu – le dilemne


J’ai vu des barreaux
Je m’y suis heurté
C’était l’esprit pur
J’ai vu des poireaux
Je les ai mangé
C’était la nature
pas plus avancé!
Toujours des barreaux!
Toujours des poireaux.
Ah! que je voudrais
Laisser les poireaux
Derrière les barreaux
Et partir ailleurs
Parler d’autre chose.

peinture:            P Picasso               nature morte au crâne ,pichet,et poireaux         1945