voir l'art autrement – en relation avec les textes

Articles tagués “berges

Rétrécissement – ( RC )


End Of The Earth.jpg

C’est une région qui s’éloigne, se rétrécit.
Le sol a commencé par se déssécher, se fendiller,
puis des failles plus profondes se sont ouvertes,
des arbres ont basculé, créant un moment
des ponts entre les lèvres de plus en plus écartées.
Des morceaux de terre se sont séparés,
comme lorsque la banquise se libère de la tenaille du froid.
Parfois la moitié d’un immeuble se poursuit
sur l’autre rive.
Il y a eu des effondrements,
suivant la calligraphie des fissures.

et le caprice des coutures –  petit à ,petit, elles lâchent ,

Les rivières se sont vidées, se perdant entre les écailles
des collines, et leurs pierres usagées.
Des groupes humains en regardent d’autres,
massés sur les berges, qui s’éloignent inexorablement.
Personne n’essaie de les rejoindre,
comme si c’était dans l’ordre des choses.
Il se peut que ce soit un voyage
qui nous emporte de l’autre côté du monde,
non pas derrière l’horizon,
mais vers une destination où tout se recompose.
Déjà la lumière vibre à travers les têtes.
Nos voix ne sont plus les mêmes.
On oublie vite le langage,
et on s’accroche à ce qu’on peut.


RC – mai 2016

 

 


Eugene Durif – L’étreinte, le temps 07


photographie: Bernard Descamps

Le drap dans la terre

achève de pourrir,

la fenêtre pour rien

enserre l’ horizon muet,

sans geste, des chemins creux

où nous allions jusqu’ aux berges

et caresses de loin en silence

comme temps suspendu dans  l’ oubli du temps.

-Le blanc des yeux, celui du drap froissé sous la terre.

NB:  « suspendre le temps »  est aussi  le titre  d’un texte  de JoBougon, que je cite dans re-ecrit: voir  http://re-ecrit.blogspot.com/2011/06/suspendre-le-temps-poeme-jobougon.html


Eugène Durif – L’étreinte, le temps 05


photo: Katia Chauseva

L’avant-printemps nous a saisis en élégies craintives.

Petites filles se tenant par la main,

au poignet, le bracelet rosé d’une montre en toc.

Le soir, voitures abandonnées sur les berges, la lente montée des eaux.